Hello tout le monde, la forme ? =)

Tout comme moi, vous devez entendre à tout va « SCI par ci », « SCI par là ».
Je me suis donc dis que je me devais de vous rédiger un article le plus complet possible afin de comprendre au mieux ce que c’est que ça.
Alors voyons à quoi sert une SCI.

C’EST QUOI UNE S.C.I ?

Commençons par le commencement avec la signification de ce sigle:
                           SCI = Société Civile Immobilière

Il s’agit donc d’une société MAIS à caractère civile. C’est à dire qu’elle n’a pas de but commercial et n’existe donc pas en tant que telle pour vendre et générer un chiffre d’affaire comme le ferait une société qui vendrait des boissons énergisantes par exemple.

Le but premier de cette société réside alors dans la succession. Vous savez sûrement que lors d’un décès, les enfants d’un propriétaire d’un bien immobilier se voient verser la propriété du bien en question moyennant des droits de successions. Ce qui peut d’ailleurs poser problème si un ou des enfants n’ont pas la trésorerie disponible pour régler ces fameux droits.
Là où la SCI prend tout son sens, c’est dans la possibilité qu’a un propriétaire de « faire don » (gratuitement ou à titre onéreux) de ses parts de la dite société. L’enfant se trouve alors propriétaire au travers de la société, du bien anciennement détenu par un de ses parents. Ainsi, vous évitez le règlement des droits de succession qui peuvent être un obstacle parfois infranchissable.

Et là où la SCI aurait un intérêt grandiose aux yeux de l’investisseur que vous êtes ou que vous êtes amené à devenir, c’est la capacité à profiter des revenus issus de ce bien. Je m’explique.

Vous pensez à votre avenir et plus précisément à celui de vos enfants. Vous souhaitez leur « léguer » le fruit de votre travail le jour où vous seriez amené à disparaître.
Vous créez donc une SCI, achetez un bien, et le mettez en location. A ce moment, vos enfants n’ont rien à voir avec la société et vous profitez donc des loyers que vous versent vos locataires (Oui ! C’est bel et bien autorisé même dans le cadre d’une société civile). Vos vieux jours arrivent et vous décider alors de faire don de vos parts de société à vos enfants. Ils prennent alors votre « place » dans la société et profitent à leur tour des revenus tirés des locations en cours.
Voilà en gros le schéma classique de la SCI.
Mais alors pourquoi créer une société alors qu’on pourrait acheter un bien en nom propre et en profiter de la même manière ?

POURQUOI CRÉER UNE SCI ?

On vient de le dire, le premier avantage réside dans la capacité à « léguer » un de vos biens à vos enfants sans qu’ils n’aient à verser de droit de succession.
Mais vous vous en doutez bien, ce n’est pas le seul avantage qu’offre la structure même d’une SCI.

En effet, le second avantage est le fait de pouvoir s’associer avec une personne tierce pour faire l’acquisition d’un bien. Dans une SCI, la condition numéro une est qu’elle soit détenue par au moins deux personnes. Vous serez alors tous les deux co-gérants ou si il n’y a qu’un seul gérant, le second est simplement nommé « associé.
Quel intérêt me diriez-vous ?

Imaginez. Vous trouvez un bien à fort potentiel. Disons un immeuble de 6 lots vendu 150 000 € et dans lequel des travaux de rénovation sont nécessaires et vous coûteront 50 000 €. Avec les frais de notaire, vous devriez donc emprunter la somme de 212 000 € (environ). Aie, la banque n’est pas prête à vous suivre sur de tel montant.
La solution ? Vous associer à une seconde personne au sein d’une SCI afin de satisfaire au mieux les exigences de la banque. Vous apportez ainsi plus de garantie et un dossier plus solide que si vous investissiez seul. Et hop, la banque accepte 😉
De plus, vous pouvez vous associer avec n’importe qui. Que ce soit un membre de votre famille, un ami, une connaissance ou un inconnu (je ne le vous recommande pas, on est d’accord), il ne tient qu’à vous de choisir un associé avec une situation stable.

Le troisième avantage de ce type de société réside quant à lui dans la fiscalité même.
Et oui, peu importe le chemin que vous empruntez, vous rencontrerez forcément la case IMPÔT. Et c’est justement dans le cadre de la SCI, que votre imposition peut être bénéfique. Elle varie selon plusieurs critères qui détermineront si oui ou non, il est préférable d’investir au sein d’une société de ce genre.
Voir l’article « Comment choisir entre SCI à l’IR et à l’IS ? » pour comprendre les calculs à faire afin de déterminer si le nom propre ou la SCI est préférable. Mais dans bien des cas, la SCI vous offrira un meilleur rapport aux impôts.

Disons que vous avez fait vos calculs, vous êtes sûr de vous et souhaitez acquérir un bien avec un de vos amis qui lui aussi souhaite investir dans l’immobilier.
Comment faire ?

Rendez-vous dans le prochain article « Comment créer une SCI ? » pour y trouver la procédure complète.

En attendant si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à me la poser dans les commentaires.

A très vite =)

Abdel

PS: Restons en contact ! Retrouvez-moi sur : Facebook et Instagram 

Catégories : Les infos pures

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *