Bonjour à vous mes lecteurs et lectrices =)

 

Bien souvent, en vous vendant une formation sur l’immobilier, vous entendrez dire qu’il n’y pas besoin d’avoir spécialement d’argent, d’être riche ou autre.
C’est en grande partie vrai, mais il faut tout de même nuancer ceci en avouant qu’un effort de trésorerie sera nécessaire au début de vos acquisitions.
J’ai donc cherché à lister ces différentes dépenses auxquelles vous ne pourrez pas déroger.

 

 

L’AVANCE SUR FRAIS DE NOTAIRE

A la signature d’un compromis, un premier chèque vous sera demandé (et oui déjà).
Quand le compromis est signé, le notaire va devoir faire des recherches. Est ce que le bien appartient effectivement au propriétaire ? Y’a-t-il une hypothèque sur le bien en question ?
Tout un tas de questions qui vont prendre du temps et donc de l’argent pour en trouver une réponse efficace.
Ainsi la somme d’environ 400€ (variable selon les notaires), vous sera réclamée afin de régler les dépenses liées à ces recherches.
Cette somme étant une avance, elle vous sera remboursée lors de l’acte de vente définitif.

 

LE DÉPÔT DE GARANTIE

Toujours à la signature du compromis, et selon le souhait du vendeur (donc négociable), une somme équivalente à environ 5% de la valeur du bien peut vous être demandée.
Vous vous dites « simplement 5%, ça passe ». Oui, mais 5% de 50 000€, vous amène déjà à 2 500€ ! Bien heureusement, cette somme vous sera rendue lors de la vente définitive puisqu’il s’agit d’une simple avance.
Encore faut-il détenir une trésorerie capable de libérer cette somme, sans conséquence sur votre vie quotidienne.

 

LE PRORATA DE LA TAXE FONCIÈRE

Cette fois-ci, ça se passe à la signature de l’acte de vente, donc à la remise des clés.
La taxe foncière est due par tout propriétaire et correspond à une somme annuelle.
Ce montant dépend des collectivités et est donc variable d’une ville à une autre.
Pour faire simple, si la taxe foncière est de 1 000€ et que vous signez l’acte de vente en Juin, vous devrez alors le prorata de cette taxe sur les mois de Juin à Décembre.
Le notaire fait le calcul pour vous et tout se passe au sein de son cabinet donc pas d’inquiétude.

 

LE FOND DE ROULEMENT

Ici, il s’agit d’une somme gérée et détenue par le syndic de copropriété s’il y en a un.
Concrètement, en tant que propriétaire, vous versez une certaine somme mensuelle (ou trimestrielle) à votre syndic. Cette somme sert à palier à tout règlement de charges supplémentaire qui pourrait avoir lieu durant l’année. Evidemment ce montant étant variable, il m’est impossible de vous donner un nombre exact.
A la signature de l’acte de vente, vous aurez alors le devoir de « rembourser » cette somme aux anciens propriétaires qui quittent leur appartement.

 

L’AVANCE SUR FRAIS DE DOSSIER D’EMPRUNT

Dans certains cas, et selon les banques, il peut vous être réclamé une somme correspondant aux frais de dossier. Lors de la demande d’un prêt immobilier, vous vous en rendrez compte, vous aurez toujours une ligne à 3 chiffres qui correspondent aux frais de dossier.
Ceux-ci peuvent être financés par le prêt lui-même, mais certaines banques vous réclameront une avance sur ces frais (un peu comme le notaire en a la capacité).
Ils correspondent en général à environ 1% du montant du bien (soit 500€ pour un bien vendu 50 000€).

 

LES DIFFÉRENTES ASSURANCES

Une fois que tout est signé et validé, c’est à dire que le bien vous appartient enfin, d’autres frais sont à prévoir.
Et je pense notamment aux assurances. Qu’il s’agisse d’une assurance PNO (propriétaire non occupant) ou même une assurance habitation, elles doivent être effectives au jour où le bien vous appartient. Une fois de plus, un effort de trésorerie vous sera alors demandé.

 

 

Voici donc les six plus gros postes de dépenses à prendre en compte lors de vos acquisitions. Inutile de vous préciser que votre épargne sera alors déterminante à ce moment précis.
Toutefois, la plupart de ces montant restent négociables. Par exemple, rien ne vous empêche de déterminer avec le vendeur un prix d’achat qui prendrait en compte la totalité des sommes futures à lui verser.
Ainsi, un moindre effort de trésorerie sera nécessaire. C’est ce que je fais personnellement afin de n’avoir qu’un seul montant à verser en une seule et unique fois.

Faites-moi signe dans les commentaires si vous pensez à d’autres postes de dépenses inévitables ou si vous avez une question à poser =)

A très vite.

Abdel

 

PS: Restons en contact ! Retrouvez-moi sur : Facebook et Instagram 

 

 

Catégories : Les infos pures

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *