Bonjour tout le monde !

 

Souvenez-vous. Nous avions évoqué brièvement le terme de charge de copropriété il y a quelques temps. Ces fameuses charges de copropriété sont une des valeurs qui caractérisent un bien en copropriété. Nous nous attardons donc sur ces charges de copro afin de préciser nos calculs et prévisions.

Donc pour creuser un peu plus ce domaine des charges de copro, il faut savoir que le montant total mensuel que vous paierez forcément, correspond à plusieurs services différents. Par exemple, avec des chiffres totalement pris au hasard, sur un montant total de 50€ de charges:
– 10€ correspondent au règlement du syndic
– 8€ correspondent à l’entretien d’un éventuel espace vert
– …

A savoir que vous pouvez obtenir le détail de ces différents services et leurs montants auprès du syndic de copropriété de l’immeuble qui vous intéresse.

Pour simplifier les choses au mieux, classons ces différents « services » en 2 catégories.
Ceux que vous pourrez faire payer au locataire (charges récupérables) et ceux qui vont incombe à vous en tant que propriétaire (charges non récupérables).

 

Les charges récupérables

Entretien ascenseur
eau froide collective
eau chaude collective
chauffage collectif
réparation partie commune (ampoule, …)
entretien/nettoyage partie commune
ramonage ventilation
taxe ordure ménagère
abonnement ligne téléphonique active

 

Les charges non récupérables

syndic
assurance immeuble
gardiennage
frais d’envoi courrier
entretien espace vert
dératisation
location des bennes à ordures
boite aux lettre
achat compteur

 

Vous l’aurez compris, vous avez ici un petit pense-bête. Bien qu’il ne comprenne pas la totalité des différentes charges, si vous vous poser la question « est ce que telle charge est récupérable? », posez-vous tout de suite les  3 question suivantes :
– ce sont des dépenses d’entretien des parties communes ?
– ce sont de petites réparations ?
– est ce que le locataire en profite et l’utilise directement ?

Si vous obtenez un grand OUI à chacune de ces questions, ne cherchez pas plus loin, c’est à la charge du locataire.

 

Remarque : les charges que vous verse votre locataire sont des « provisions sur charges ». Il y a donc lieu en fin d’année de location à une régularisation.
Concrètement on pointe les factures et on voit si le locataire a trop payer ou pas assez selon sa consommation etc. On exerce donc la régularisation en lui versant ou lui demandant la différence.

Si toutefois, vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le sujet et connaître par cœur la liste détaillée (inutile on est d’accord hein ?), il vous suffit de jeter un œil
sur le décret n°87-713 du 26 août 1987.

 

N’hésitez pas à mentionner en commentaire les charges récupérables ou non que je n’aurais pas fait figuré et dont vous avez connaissance.
Profitez-en pour poser vos questions si vous en avez =)

A très vite.

Abdel

 

PS: Restons en contact ! Retrouvez-moi sur : Facebook et Instagram 

 

 

Catégories : Les infos pures

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *